Le télétravail : Un mode de travail écologique ?

Avec le Covid, bon nombre d’entre nous ont pu expérimenter le télétravail, et bon nombre de patrons ont dû laisser leurs employés s’y mettre. Une expérimentation « forcée » qui a révélé à tous que, OUI, les travailleurs en télétravail, travaillent. Dès lors, de nombreuses questions sont apparues : est-ce bon pour la vie privée ? Le télétravail est-il écologique ?

Les avantages écologiques du télétravail

Le télétravail ne manque pas d’avantages :

  • moins de retards, moins de stress,
  • moins de frais pour l’employeur,
  • augmentation de la motivation. Sans parler du fait que les employés serait plus heureux, en effet, selon une récente étude de Globalization Partners, le télétravail contribue à améliorer le bien-être des salariés au travail.

De plus, il y a un avantage qui a de quoi ravir notre belle planète, le télétravail, c’est écolo ! En effet le télétravail c’est :

  • Moins de trajets domicile-travail, l’ADEME estime que le bénéfice environnemental de la réduction des trajets entre le domicile et le travail est de 271 kilogrammes équivalent carbone (kg eqCO2) par an.
  • Des économies d’énergies pour les entreprises (ordinateurs, chauffage et éclairages éteints).

Une bonne nouvelle pour la planète qui a tant besoin que l’humain réduise son impact nocif !

Le télétravail : pas à 100% écologique…

Le télétravail n’a cependant pas que des avantages, en effet il provoque aussi des effets rebond ayant un impact écologique négatif. Les déplacements alternatifs (aller chercher ses enfants à l’école en journée par exemple), l’augmentation de la consommation dans le logement, la pollution numérique, sont en hausse durant les périodes de télétravail. La plupart de ces actions polluantes auraient été impossibles à réaliser si l’employé était bloqué sur son lieu de travail.

Cet effet rebond entraîne une augmentation des émissions de CO2 de 67,7 kg eqCO2/an, pour un jour de télétravail par semaine.

Le télétravail est donc bel et bien écologique, mais il convient de rester vigilant afin de diminuer l’effet rebond.

2 commentaires

Laisser un commentaire